COURGE de Tamaske

A voir les monticules colorés, dressés soigneusement sur les marchés, on en déduit très vite l’importance de ce légume dans la vie quotidienne des nigériens. Comment peut-on imaginer, dès l’apparition de ces fleurs jaunes dissimulées sous des feuilles d’un vert dur que sortiront des légumes d’un poids si conséquent ? La terre et le labeur des hommes en sont l’unique cause. La diversité de leurs formes et leurs couleurs, mais aussi de leurs saveurs permet la réalisation de recettes succulentes, aussi bien salées que sucrées.

Saviez-vous que la courge est l’une des premières plantes domestiquées par l’homme ? Les traces de sa domestication sont très anciennes : elles remontent à plus de 10 000 ans avant notre ère. La courge appelée « kabewa » en Haoussa, est une culture que retrouve sur de nombreux sites de production maraîchère de la région de Tahoua, parmi lesquels Tamaské. Son cycle dure 90 jours. La récolte est échelonnée sur plusieurs semaines. Le rendement de la courge peut être élevé, jusqu’à 10-12 tonnes par hectare. Son transport et sa mise en marché réclame beaucoup de main d’œuvre. 

contact

Salifou Alassane Djimaraou

Président de la

Chambre Régionale d’Agriculture

Boubacar Tiémogo

Secrétaire permanent de la

chambre régionale d’agriculture